Les parties les plus anciennes du Château datent des XVème et XVIème siècles. C’est en effet en 1572 que Claude DECORMIS de Beaurecueil, Seigneur de Beaurecueil et de Roques Hautes, avocat général puis conseiller au parlement d’Aix-en-Provence, fit construire une bastide flanquée d’une tour ronde et d’une tour carrée, laquelle servit d’abord de prison. Jusqu’en 1701, la messe est célébrée au Château pour les communautés de Beaurecueil et de Roques Hautes.

La terre et le Château de Beaurecueil sont ensuite vendus à d’autres seigneurs des environs jusqu’en 1853, date à laquelle la propriété est acquise par Charles Joseph Marie GILLON FISSIAUX, chanoine honoraire de Marseille et d’Alger, fondateur et premier supérieur de la Société St Pierre es liens. Le Château accueille alors une quinzaine d’enfants du pénitencier de Marseille. Les maisons de la Société sont fermées par décret en 1880. Joseph Antoine Henri SAVE achète alors le Château et la terre pour son usage personnel.

En 1924, l'Office National des Anciens combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG) devient propriétaire du Château de Beaurecueil et accueille dans un premier temps les orphelins de guerre.

Le Château devient ensuite une résidence de 3ème âge, puis un EHPAD, établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes médicalisé en 2002.

Depuis le premier janvier 2018, il est devenu EHPAD public autonome communal.